• Devenez notre partenaire
  • Login
  • | globe icon

Réouverture de l’Opéra d’État !

Après plus de 5 ans de rénovation, le magnifique palais de l’avenue Andrássy rouvre ses portes pour accueillir les amoureux d’opéra.

L’Opéra de Budapest fut inauguré le 27 septembre 1884, en présence de l’empereur François-Joseph. A cette occasion, le directeur musical de l’Opéra, le grand compositeur Ferenc Erkel dirigea l’orchestre.

 

Quelques faits sur l’Opéra

  • Le quartier où se trouve aujourd’hui l’Opéra était autrefois un terrain « bon marché » et un lieu malfamé de Budapest. Même le baron Frigyes Podmaniczky, qui était en charge de la construction du bâtiment, s’y rendait toujours avec une arme à portée de main
  • L’empereur François-Joseph soutenu le projet, à condition que le bâtiment ne soit pas plus grand que l’Opéra de Vienne. Lorsqu’il arriva pour la cérémonie d’ouverture, il constata que sa volonté avait été respecté mais, surpris par la magnificence du lieu, s’exclama « J’aurais dû préciser qui ne devait pas être plus beau non plus. »
  • Les billets étaient extrêmement chers à cette époque : le prix d’une place était l’équivalent du prix de deux chevaux.
  • Le grand lustre de la Grande Salle pèse près de 2 tonnes. Aujourd’hui encore Il est manipulé manuellement à la force des bras. Il faut environ 25 mn pour l’abaisser et le double de temps pour le remettre en place.
  • Le palais de style néo-renaissance est l’œuvre de l’architecte Miklós Ybl, les sculptures d’Alajos Strobl et les peintures murales de Károly Lotz, Bertalan Székely et Mór Than. Tous ces artistes étaient considérés comme les meilleurs de leur temps et figures encore aujourd’hui comme les plus grands artistes hongrois en architecture, sculpture et peinture.

 

Les éléments forts du répertoire

le 12 mars 2022 – Grand Gala de Réouverture
Chef d’orchestre : Placido Domingo

A partir du 13 mars 2022 : Ferenc Erkel : Hunyadi László
C’est pour rappeler leur gratitude au héros de guerre hongrois János Hunyadi que la chrétienté toute entière sonne chaque midi les cloches des églises du monde entier. C’est lui en effet qui arrêta l’invasion turque en 1444. Son fils cadet, Mátyás Hunyadi (Matthias Corvin) fut l’un des plus grands rois de Hongrie est le héros d’une série de contes populaires. C’est son fils ainé, László Hunyadi (Ladislas Hunyadi) qui inspira cet opéra qui raconte les faits historiques et marquants de cette période.

A partir du 14 mars 2022 – Sir Kenneth MacMillan / Franz Liszt / John Lanchbery : Mayerling
Le quatrième ballet de Kenneth MacMillan raconte l’histoire tragique de l’héritier du trône d’Autriche et de sa maîtresse. John Lanchbery a choisi la musique du ballet à partir de l’œuvre d’un compositeur hongrois dont la renommée mondiale est due en partie à l’impératrice et la reine Elisabeth (Sissi). Le rôle de Rodolphe est l’un des plus difficiles de l’histoire du ballet, l’effondrement psychologique et émotionnel du prince héritier étant décrit à travers deux pas de deux exceptionnellement intenses.

A partir du 24 avril 2022 – Giuseppe Verdi : Simon Boccanegra
« Une musique aussi intime et délicatement travaillée n’est pas seulement impossible à évaluer, on ne peut même pas commencer à la comprendre », c’est ainsi qu’un critique contemporain a décrit le drame musical de Giuseppe Verdi. L’histoire de cet ancien corsaire devenant doge de Gènes, est une œuvre condamnant les batailles politiques et exhortant l’amitié au sein de la nation italienne. Depuis sa création à La Fenice de Venise en 1881 cet œuvre a su conquérir les scènes lyriques du monde entier. Invité spécial, Placido Domingo qui interprètera à deux reprises le rôle de Simon Boccangera.

A partir du 15 avril 2022 – Richard Wagner – Parsifal
Dans Parsifal, son dernier drame musical, Wagner intègre la peur des tentations du monde et les désirs pécheurs dans une histoire de rédemption. L’œuvre est en effet une pièce de théâtre de festival plutôt qu’un opéra. La conception de l’univers visuel de cette nouvelle production dirigée par le directeur artistique András Almási-Tóth est de Sebastian Hannak, qui était également à l’origine des décors de Porgy and Bess et The Fairy Queen.

A partir du 15 mai 2022 – Richard Wagner – Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux)
La tétralogie monumentale et romantique de L’Anneau du Nibelung de Richard Wagner est loin d’être une histoire étrange impliquant des héros mythologiques allemands, elle traite aussi des changements économiques, sociaux et écologiques et de la crise des valeurs vécus au cours des deux cents dernières années, et peut-être même encore de nos jours.

A partir du 5 juin 2022 – Giuseppe Verdi – Don Carlos
Inspirée du drame de Schiller, l’œuvre de Verdi est imprégnée d’idées sociales et politiques. Sa musique met l’accent sur les émotions individuelles et les vibrations spirituelles.
« Verdi dépeint cette douloureuse reconnaissance que l’on retrouve dans la pièce de Schiller « Don Carlos » avec une musique grandiose. Il n’y a pas d’autre compositeur pour qui la liberté individuelle aurait pu prendre une telle importance. Avec cet opéra, il dresse un tableau effrayant de notre civilisation ».

 

Pour le programme à jour et les billets, contactez-nous à qth@qth.hu !